Application RCS-PP

Application de Recherche Collaborative Structurée par et pour des Pratiques de la Philosophie

Développer et implémenter une application informatique dite de « collaboration structurée », dont le fonctionnement est déterminé par des Pratiques de la Philosophie, pour développer cette pédagogie et la diffuser largement. A terme, rendre possible la participation de très grands nombres de personnes à des recherches portant sur des problématiques de société : l’autodétermination des individus et des peuples favorisant l’avènement d’une réelle démocratie.



Classification du projet

Nature : Création d’outils d’intervention (investissement)
Champs / levier d’action : Favoriser la démocratie / Enseigner
Statut d’avancement : En cours (phase de lancement)
Localisation : Genève et international
Période : 2017 – 2020
Financement : Fonds à trouver


Documents téléchargeables

 


Liens vers les publications

 


1. Contexte

Les Pratiques de la Philosophie connaissent un essor sans précédent. Les besoins grandissants en formation et accompagnement de praticiens capables d’utiliser cette méthode pédagogique impliquent l’utilisation d’outils permettant une optimisation des coûts de formation ainsi que la participation et l’intervention à distance.

Des besoins connexes se font de plus en plus sentir, tels que des possibilités de capitaliser des pratiques d’animation et d’échanger entre professionnels sur ces sujets, de partager et d’éprouver du matériel pédagogique servant aux animations ou à la formation des animateurs, d’effectuer des recherches sur la base de corpus de données et d’ateliers documentés.


2. Objectif du projet

Mettre à disposition des professionnels de l’éducation une application leur permettant : des FORMATIONS de qualité à l’utilisation des Pratiques de la Philosophie ; l’ANIMATION d’ateliers sur site et mettant en relation des participants du monde entier ; la constitution de corpus de données provenant des ateliers et permettant de multiples RECHERCHES interdisciplinaires.


3. Activités déployées

Phase de lancement :

  • Constituer un groupe de travail impliquant des futurs utilisateurs (public cible 1.) ;
  • Elaborer les documents nécessaires au développement de l’application (cahiers des charges, modèles de données, story-board, choix de solutions techniques hard et soft, …) ;

Phase de développement :

  • Etablir un (des) partenariat(s) avec des prestataire(s) informatique ;
  • Réaliser et tester une V0 ;

Phase d’implémentation :

  • Concevoir et réaliser les conditions et modalités de mise à disposition de l’application.

4. Public cible
  • Dans un premier temps, les formateurs d’animateurs et animateurs de pratiques de la philosophie avec les enfants qui peuvent être notamment professeurs d’université, enseignants, éducateurs, animateurs socioculturel.
  • Dans un deuxième temps, toute personne qui souhaite se former pour devenir « Philosophe praticien-ne ».

5. Impact attendu

La philosophie en tant que pratique guidée vise notamment le développement de l’esprit critique et de compétences collaboratives.

Cette application permettra une autonomisation progressive des participants aux ateliers, ce qui à terme rendra possible la participation de très grands nombres de personnes à des recherches collaboratives structurées portant sur des problématiques de société. La participation d’un nombre significatif de citoyen-en-s, responsabilisé-e-s sur les questions de société et outillé-e-s pour prendre part aux réflexions, rendra possible l’autodétermination des individus et des peuples et favorisera l’avènement d’une réelle démocratie.


6. Partenariat et mode de fonctionnement

Ce projet placé (demande en cours) sous le patronage de la Chaire UNESCO Philo Enfants.

Des représentants et partenaires de ce réseau participeront aux choix pédagogiques et didactiques qui détermineront certains aspects techniques. Ils participeront à son évaluation. Cette application servira de soutien dans les projets de formation d’animateurs et de formateurs d’animateurs.


7. Budget et financement

Les financements doivent être évalués et trouvés. Ils devront couvrir le salaire du chef de projet (taux de 50%), les honoraires des spécialistes en informatique qui développeront l’application et la mettront en production. D’autres frais annexes de déplacement ou de conseils ponctuels s’ajouteront au budget.