Pourquoi ?

  1. Origines
  2. Concept ValAct
  3. Besoins identifiés
  4. Valeurs et charte éthique

Commentaire général à propos des notions fondamentales : Chaque mot ou phrase pourrait appeler un commentaire, mais il ne s’agit pas ici de rédiger un essai. Il est cependant utile de préciser que, si la représentation schématique visuelle aide à la compréhension, les 4 axes du cercle vertueux n’en sont pas pour autant cloisonnés.


1. Origines

Constats

A l’origine du concept ValAct, il y a tout d’abord des constats.

  1. L’écart très important entre les idéaux élevés, formulés sous forme de « Déclaration Universelles des Droits de l’Homme » et autres conventions, chartes, principes ou lois d’une part, et la réalité du monde d’autre part. Qu’est-ce qui peut empêcher cette cohérence « de la théorie à la pratique » ? Nous connaissons par exemple les phénomènes de déresponsabilisation, de soumission à l’autorité, d’habitudes ancrées dans des traditions, etc. A contrario, il est utile de se demander ce qui pourrait faciliter une telle cohérence.
  2. La complexité des paramètres à prendre en compte pour respecter le principe du développement durable. En se documentant sur certaines problématiques énergétiques, alimentaires, d’aménagement du territoire ou de santé, il apparaît que les solutions ne sont pas évidentes et nécessitent de prendre en compte beaucoup d’informations, en abordant les questions avec une approche multidisciplinaire.
Vision

Si nous visons l’application concrète des Droits Humains ainsi que du principe de Développement Durable, sur toute la planète et pour le bénéfice de tous, alors, à l’instar des Prix Nobel de la Paix qui ont conçu le Manifeste 2000 (1) pour l’UNESCO, le concept ValAct mise sur l’engagement individuel.

Par contre, il n’est pas suffisant et un processus de changement doit être encouragé et surtout accompagné. L’individu ne peut être seul dans cette quête, face à un tel défi, sans recevoir quelques outils et supports, notamment pour :

  • développer l’intégrité, en formant sa propre pensée autonome, en construisant son propre cadre de références interne, pour ainsi s’approprier les valeurs, universelles et philanthropiques ;
  • générer de la cohérence, en augmentant son indépendance et sa capacité d’autodétermination, en suscitant son engagement et en développant son pouvoir d’agir ;
  • raffermir le courage nécessaire pour sortir des sentiers battus, changer des habitudes, réaliser des projets, pour ainsi poser des actions, locales et responsables.

L’exemple agissant, tant comme une confirmation et un raffermissement pour la personne réalisant une action, que comme une émulation pour les témoins de ladite action, à ces trois vertus est ajouté un quatrième mot clé, le renforcement.

Ces 4 pôles sont à la base de ce qui forme le cercle vertueux du concept ValAct.

(1)  Le Manifeste 2000 consiste à proposer à chaque être humain de souscrire à 6 résolutions et s’engager à les mettre en œuvre dans sa vie quotidienne, son travail, sa famille, sa communauté.

Présupposés

Une telle vision repose sur des présupposés à propos du genre humain qui sont explicités ici :

  • Voir l’humain comme un être doué de raison et de conscience, capable d’agir raisonnablement, dans un esprit de fraternité, pour son plus grand bien et celui de toute vie, ceci pour autant qu’il reçoive une éducation appropriée et qu’il vive dans un contexte propices à son plein épanouissement.
  • Croire à l’éducabilité de l’être humain, par une pédagogie du questionnement lui laissant la possibilité de se construire une conscience morale en pensant par lui-même et avec l’aide des autres (cf. Pratique philosophique).

 


2. Concept ValAct

Valeurs et Actions

Ce concept, contraction des deux mots Valeurs et Actions, peut être représenté sous la forme d’un cercle en rotation perpétuelle.

Le Cercle Vertueux

Au centre du cercle vertueux se trouvent les 4 pôles fondamentaux. Puis en cercles concentriques croissant, les valeurs et principes, puis les 4 leviers d’actions. A défaut d’une représentation graphique élaborée, il peut aussi se lister sous la forme d’un simple tableau, en imaginant que la fin de chaque colonne soit reliée à son début.

Les mots clés du concept ValAct
L’étendue du concept

A partir de ces quelques mots clés, le concept s’étend à la guidance éthique de la Fondation ainsi qu’aux choix des principaux outils et prestations, de sorte que la mise en application pratique du concept soit facilité et qu’il soit le plus aisé possible de déterminer les projets entrant (ou non) dans la définition des buts, ainsi que la manière de les conduire :

  • des 4 pôles, les 3 vertus sont proposées comme pouvant être des objectifs individuels que tout un chacun peut se donner de développer ; quant au renforcement, il s’agit d’un processus collectif conduit par la Fondation ;
  • les valeurs et principes précisent le sens et la portée des 4 pôles. Ils se traduisent en termes d’action sous la forme d’une charte éthique destinée à guider les prises de positions;
  • les 4 leviers d’actions sont regroupés en 2 champs d’action, associés aux publics cibles visés avec leurs besoins respectifs, et pour lesquels des outils et prestations sont indiqués pour adresser les besoins identifiés.

La puissance et l’intérêt du concept ValAct se trouvent dans l’intégration des 4 axes du cercle vertueux permettant un suivi d’une étape à l’autre du processus décrit, au travers de projets concrets.

Les 4 pôles

Il serait possible de nommer les 4 « pôles » par le terme de « vertus » en remplaçant le mot clé « renforcement » par la vertu « d’exemplarité ». Mais, si tout un chacun peut à développer pour lui-même les 3 vertus d’intégrité de cohérence et de courage, il y a quelques risques à vouloir développer l’exemplarité en tant que vertu personnelle :
– s’enorgueillir de son exemplarité serrait antinomique au développement d’une véritable intégrité, car cette dernière notion implique une bonne dose d’humilité ;
– pour promouvoir une certaine image de soi, la tentation serait grande de vouloir feindre l’accomplissement des 3 autres vertus ;
– vouloir s’élever au-dessus des autres pour se donner en exemple, cela favoriserait une mentalité élitiste et de caste, ce qui n’est pas du tout dans la philosophie du concept ValAct.

A contrario, conduire un processus de renforcement par la Fondation, cela place la célébration des exemples positifs entre les mains d’un organisme tiers, qui ne sera pas juge et partie et qui pourrait même, au besoin, inclure dans ses critères de sélection le caractère humble du lauréat.

 


3. Besoins identifiés

Répondre aux besoins identifiés, c’est faciliter l’application pratique des Droits Humains (DH) et du principe du Développement Durable (DD).

Partant toujours des 4 pôles du cercle vertueux, voici une liste de besoins identifiés :

1. Intégrité

Besoins individuels :

  • Former la pensée autonome
  • S’approprier les valeurs et se construire un cadre de références interne
  • Renforcer la résilience
  • Développer l’aptitude à la collaboration

Besoins collectifs :

  • Respect de l’environnement (conscience de l’interdépendance et des enjeux)
  • Intégration culturelle / Multiculturalisme (construction identitaire et cultures)
  • Egalité des chances (construction identitaire et genres)
  • Santé (prévention des addictions)
  • Sécurité (prévention de la violence)

2. Cohérence

Besoins individuels :

  • Permettre à l’individu un épanouissement en vivant en accord avec lui-même
  • Réduire le stress, la maladie

Besoins collectifs :

  • Aborder la complexité des enjeux de société
  • Trouver des solutions innovantes et en accord avec les DH et principes de DD
  • Développer la participation citoyenne et civique
  • Trouver / faire émerger des entrepreneurs sociaux et leaders clés

3. Courage

Besoins individuels :

  • Soutien et encouragements
  • Confiance en soi

Besoins collectifs :

  • Concrétiser des projets
  • Adopter des comportements progressistes (pour DH et DD)

4. Renforcement

Besoins individuels :

  • Exemples inspirants
  • Optimisme et espoir

Besoins collectifs :

  • Reconstruire la confiance (donc le lien social)
  • Que la société devienne un système facilitant davantage les bonnes volontés (donc pas un système corrompu)

 


4. Valeurs et charte éthique

Voici les valeurs et principes de la charte éthique de la Fondation ValAct

Partant des 4 pôles du cercle vertueux et des valeurs et principes du concept ValAct, voici les principes de la charte éthique qui y sont associés :

1.  Intégrité > Droits Humains et Développement Durable

  • Se référer aux Droits Humains, tels qu’ils sont formulés dans les principales lois, chartes et conventions, ainsi qu’au principe du Développement Durable
  • Rester ouvert et sans prise de position dogmatique

2.  Cohérence > Autodétermination et Développement du Pouvoir d’Agir

  • Rester indépendant des pouvoirs politiques, économiques, juridiques, médiatiques et religieux
  • Encourager l’autodétermination des individus et des peuples, développer leur pouvoir d’agir (empowerment) et refuser l’ingérence
  • Préserver la dynamique « groupe comme ressource pour l’individu » ainsi que le sens « réussite individuelle au bénéfice du bien commun » d’un rapport gagnant-gagnant

3.  Courage > Responsabilité et engagement individuels

  • Soutenir l’effort entrepris par soi-même et refuser la prise en charge
  • Privilégier l’entraide et la collaboration en réseau pour tout soutien accordé

4.  Renforcement > Positivité et Valeur de l’exemple

  • Promouvoir les exemples positifs sans dénonciation nominative d’actes négatifs
  • Respecter la charte du journaliste pour toutes investigations et publications

Se « référer » aux lois, conventions et chartes n’implique pas de les « appliquer au pied de la lettre », mais d’y prendre appuis avec discernement et même avec sens critique, pourquoi pas en argumentant une interprétation différente, voire en proposant une modification de la formulation.

Si la représentation schématique visuelle aide à la compréhension, les 4 axes du cercle vertueux n’en sont pas pour autant cloisonnés. Le classement des principes de la charte ne doit donc pas en limiter l’application à un axe ou un champ d’action spécifique, l’autodétermination se retrouvant autant dans la pensée autonome que dans l’action locale et responsable, pour ne prendre que cet exemple.

Il existe certainement plusieurs chartes du journaliste. En voici une Charte d’éthique professionnelle des journalistes à titre indicatif.